Porridge à l’ancienne

La chaîne Arte a consacré ses programmes durant quinze jours (du 4 au 17 avril) sur le thème de l’alimentation et j’étais bien-sûr au rendez-vous. J’ai notamment revu les documentaires  »Super Size Me« , « We feel the world« , mais ai également découvert d’autres reportages très intéressants comme « Epigénétique, nous sommes ce que nous mangeons », « Le monde court-il à sa faim ? » et bien d’autres encore … Documentaires très enrichissants qui nous font prendre conscience de l’environnement dans lequel nous vivons: la malbouffe, la surconsommation, les maladies de civilisations, la mauvaise redistribution des denrées alimentaires dans le monde … La question qui fait polémique en ce moment sur la consommation de viande a même été évoquée. De plus en plus de médecins tirent la sonnette d’alarme d’un point de vue santé, mais il s’agit également d’un problème écologique et humain. Comme le disait si bien Albert Einstein au début du XXe siècle: « Pour augmenter les chances de survie de la Terre, nous devons adopter un mode de vie végétarien ». Cela revient-il à dire que le XXIe siècle sera végétarien pour tous ? Affaire à suivre …

Parmi ces reportages et émissions proposées, je me suis notamment attardée sur l’une d’entre elles fort intéressante dans laquelle une quinzaine de jeunes âgés de 12 à 15 ans et venant des quatre coins d’Europe se retrouvent durant un mois dans une propriété du midi de la France et apprennent à cultiver leur propre potager.  Vous savez sûrement de quelle émission je parle (si vous avez suivi cette semaine thématique), il s’agit bien évidemment de celle de « Sarah et les marmitons« . Même si, je dois bien l’avouer, l’élevage des animaux m’a fort déplu, je me suis concentrée sur les recettes à bases de graines, fruits et légumes et deux d’entre elles ont attiré mon attention.

J’ai toujours privilégié mon petit déjeuner. Pris dans le calme, à table, en écoutant France Info, j’y consacre pratiquement vingt minutes. De trop nombreuses personnes ont tendance à le sauter par manque de temps, d’appétit ou de peur de prendre du poids. Mais il faut savoir qu’il est primordial de ne pas passer outre ce repas indispensable à l’organisme. Je vois beaucoup trop de parisiens avaler en deux temps trois mouvements une viennoiserie achetée à la va-vite entre deux changements de métro. Non seulement ce n’est pas bon de manger debout sans prêter attention à ce que l’on mange (dans le métro, on a tendance à s’inquiéter d’un éventuel retard au travail), mais vous pouvez être sûrs qu’une fois assis en face de votre écran d’ordinateur, votre corps vous réclamera un « vrai » repas !

Il est important de varier son petit déjeuner et ceux proposés par Sarah Wiener sont d’un point de vue nutritionnel parfaits à mes yeux, surtout qu’à l’approche de l’été, on a tendance à vouloir manger plus de produits frais. C’est donc un mix des recettes ainsi qu’avec mes goûts du moment que j’ai concocté ce petit déjeuner très vitaminé ! A la base, un porridge fait avec du lait d’amandes, puis agrémenté de raisins secs, de figues séchées, de noix, de cannelle et d’une banane que vous pouvez remplacer par un autre fruit de saison ! Nul besoin de rajouter du sirop d’agave à ce porridge puisque le lait d’amandes que j’ai utilisé en contenait déjà et le pouvoir sucrant des fruits secs était bien suffisant.

* A la base, je devais faire ce petit déjeuner pour moi toute seule, mais devinez qui ai venu quémander pour en avoir aussi ? ;)

Ingrédients pour 1 personne:

  • 60 g de flocons d’avoine (Markal)
  • 250 ml de lait d’amandes (Perl’Amandes)
  • 1 cuillère à soupe de raisins secs
  • 3 figues séchées
  • 3 noix
  • 1/2 cuillère à café de cannelle
  • Un fruit de saison

Préparation:

Découper les figues séchées en petits dés et le fruit en morceaux, concasser les noix. Réserver.

Verser le lait et les flocons d’avoine dans une casserole et porter à ébullition sans cesser de remuer. Faire cuire à feu doux jusqu’à obtention d’un porridge.

Hors du feu, ajouter les raisins secs, les dés de figues séchées, les noix concassées, la cannelle et les morceaux de fruit.

Mélanger le tout et déguster sans plus attendre !

14 réponses à to “Porridge à l’ancienne”

  • Tien, je devrais essayer ce genre de trucs pour changer un peu de mon éternel muesli/soyourt/banane/germe de blé du matin.
    Bon, ben une recette de plus à noter, mais mon cahier est presque plein ! Misèèèreuh !

  • Michèle50:

    J’ai manqué « Sarah et les marmitons »……J’adore Sarah Wiener, sa spontanéité, son sourire craquant et son dynamisme ! Je vais essayer de me rattraper. Merci pour cet article .
    Je lis actuellement le dernier livre de Marie Rouanet « Mauvaises nouvelles de la chair ». Il est édifiant sur les méthodes d’élevage. Mais je ne la rejoins pas sur l’amour de la « bonne » chair !
    Merci pour ce blog !

  • Ce porridge à l’ancienne doit être délicieux.
    Moi aussi j’en quémande ;-)

  • alex:

    Très bon article !
    Et recette intéressante. Mais comment avoir faim le matin ? Dîner tôt, oui, je sais… Pas toujours facile, surtout à Paris…

  • Je suis on ne peut plus d’accord : le petit-déjeuner est essentiel, et si seulement j’arrivais à le faire comprendre au chéri (qui, lorsqu’il allait au lycée prenait pour petit-déj’ deux verres d’ice-tea du commerce ><), ce serait bien je trouve ! Je vais lui faire lire ton blog ! ;)

  • Et pour répondre à alex, je trouve étrange cette question « comment avoir faim le matin ? » … On ne peut pas non plus se forcer à avoir faim. Enfin, moi, perso, le matin, j’ai faim ! Peu importe l’heure où je me lève ou celle où j’ai diné le soir. Mais au pire, si tu n’as pas à 7h quand tu tu lèves par exemple, le mieux est d’amener avec soi un petit-déj’, mais un bon (une barre de céréales et un fruit par exemple), pas s’acheter un croissant dans la première boulangerie qui passe … Enfin ce n’est que mon point de vue hein ^^

  • voilà un porridge que je gouterai fort volontiers
    bises

  • J’ai vu en partie l’émission avec sarah wiener et les marmitons. J’ai bien aimé, sauf quand ils ont tué le lapin. A ce sujet, Sarah a eu une réflexion d’une profonde bêtise, qui me l’a définitivement rendue antipathique, alors qu’avant je l’aimais bien. Mais passons. Pour moi aussi, le petit déj c’est important. Mais j’ai tendance à ne pas le varier beaucoup, sauf peut-être le week-end. Je suis accro au pain maison et je n’imagine pas m’en passer. Pour ça je suis très « frenchie ». Je n’ai jamais tenté le porridge, mais le tien est rudement appétissant et bien consistant comme j’aime, c’est important pour tenir toute la matinée.
    Bon courage pour cette nouvelle semaine.

  • Clem:

    Joli gloubiboulga… on dirait un peu mon tapioca du matin! J’ai vu « Supersize me » : édifiant, mais loin de me surprendre (malheureusement)!
    Allez promis je te chercherai du beurre de cacahuète bio sans sucre mais… n’est ce pas la même chose que la purée de cacahuète qu’on trouve ici en mag. bio?

    => C’est très gentil de part ! Le beurre de cacahuètes est beaucoup plus onctueux que la purée, qui reste assez brute.

  • Très bonne recette pour le petit déjeuner!

  • Ah moi aussi j’adore les petits-déjeuners. D’ailleurs, bien souvent, j’y pense déjà la veille au soir en m’endormant!!! J’aime me lever et déguster, prendre mon temps!!! Ce porridge me plairait bien un de ces matins!

  • C’est le petit déj’ que je me prépare le week-end ou en vacances. Le reste du temps, ce sont des tartines et des fruits ; comme toi, pour rien au monde je ne raterai ce moment de la journée !

  • Fannou:

    Merci pour cette bonne découverte ! Tu as bouleversé mes repas !

  • mima:

    Merci pour cette recette. J’ai testé ce matin et c’est délicieux !
    Je n’aime pas le lait d’amande seul, mais il se mélange bien avec l’avoine, et le sirop d’agave contenu dans le lait donne un goût sucré juste parfait.

    => Merci pour le retour !

Laisser un commentaire