Sandwish essénien ultra protéiné !

Eloignée de mes casseroles et de mes ustensiles de cuisine pendant plus d’une semaine, je n’ai guère eu d’autres choix que de me préparer des sandwishs vite faits bien faits à engloutir entre deux préparations de reportages.

Oui, mais comme vous le savez, je n’avais pas envie de me préparer n’importe quoi sous prétexte que je n’avais pas le temps – à proprement parlé – de manger. Un sandwish en soi est une bonne alternative lorsque l’on dispose de peu de temps, encore faut-il le garnir de façon équilibrée en fonction de son activité.

Pour ma part, mon travail intensif de ces derniers jours m’a demandé beaucoup tant physiquement qu’intellectuellement. J’avais donc un besoin accru de protéines et de glucides pour faire fonctionner correctement ma tête pensante ! D’où l’idée de garnir mon sandwish de protéines de soja texturées, de purée d’haricots blancs épicés et de beurre de cacahuètes. Avec bien-sûr une feuille de chou vert pour les vitamines. Pour ce qui est de la qualité du pain, l’essénien est le meilleur choix pour ses hautes qualités nutritionnelles en protéines, glucides, vitamines et minéraux.

Une idée de sandwish équilibré que l’on peut décliner selon ses envies du moment !

Ingrédients pour deux personnes:

- 250 g de pain essene d’épeautre germé (Gaïa)

- 250 g de haricots blancs (Markal)

- 8 g de gomasio de la mer (Jean Hervé)

- 5 g de curcuma

- 5 g de paprika

- 5 g de cumin

- 125 g de protéines de soja texturées (Markal)

- 1/2 feuille de chou vert

- 10 g de beurre de cacahuètes (Rapunzel)

- 20 ml d’huile de noix

- Sel Herbamare

Préparation:

Faire tremper les haricots blancs toute une nuit. Les faire cuire dans une casserole d’eau bouillante pendant deux heures, les égoutter, puis les mixer. Ajouer le gomasio de la mer, le curcuma, le paprika et le cumin et bien mélanger. Réserver.

Réhydrater les protéines de soja texturées en les faisant cuire une dizaine de minutes dans une casserole d’eau bouillante. Saler, mélanger et réserver.

Découper le pain essène en deux dans le sens de la largeur. Prendre la première partie, puis la découper en deux dans le sens de l’épaisseur. Etaler la purée d’haricots blancs épicés sur la partie plate du pain essène, ajouter une cuillère à soupe de protéines de soja texturées en l’enfonçant bien dans la purée, puis par dessus un quart de feuille de chou replié en deux imbibé préalablement d’huile de noix. Etaler une cuillère à café de beurre de cacahuètes à l’intérieur du chapeau du pain essène et fermer le sandwish. Recommencer la même opération pour le second sandwish, puis les emballer dans du papier aluminium et les mettre au frigo.

Ranger les sandwishs dans son sac et déguster dans un parc ou au bureau !

6 réponses à to “Sandwish essénien ultra protéiné !”

  • ça change du jambon-beurre plein de gras et c’est sûrement bien meilleur. On doit avoir plein d’énergie pour travailler avec ce sandwich aux belles saveurs, sans pour autant se sentir lourd. Je n’ai pas encore goûté au pain essène, mais il me tente beaucoup.
    Bises et bon dimanche !

  • hmmm, un sadwich très complet !
    J’adore faire des tartinades végétales maison.
    bizzz

  • Voilà un en-cas sain à déguster sur le pouce au boulot sans aucun scrupules, je note ! merci ;)

  • c’est parfait pour caler les estomacs sans alourdir l’esprit, un beau fruit par la dessus et le tour est joué…

  • Clem:

    Toi au moins on peut dire que tu ne te laisses pas démonter par le déjeuner-sandwich imposé! Ca a l’air délicieux et bien nourrissant, exactement ce qu’il te faut en ce moment on dirait…

  • ca fait un moment que je n’ai pas mangé de pain essénien

Laisser un commentaire