Mais où trouve t-on donc les protéines végétales?

C’est une question que bien nombre d’omnivores se posent lorsqu’ils ont comme invité un végétarien. Pas de panique! Tout d’abord, il faut démystifier la fausse croyance qu’un végétalien ne mange que de la salade et des carottes! A un tel régime, n’importe qui se trouverait carencé au bout de quelques jours!

Les protéines végétales se séparent en deux groupes: celles qui contiennent les huit acides aminés essentiels à la production d’une protéine complète et celles qui sont pauvres en lysine et en méthionine que l’on doit associer au cours d’une même journée.

Les protéines qui contiennent les huits acides aminés essentiels sont les produits dérivés du soja: tofu, tempeh, crème de soja, yaourt au soja, lait de soja, sauce sojamiso et natto. Leur valeur protéinique est équivalente à celle de la viande.

Les protéines déficientes en lysine sont les céréales et les fruits oléagineux et celles en méthionine sont les légumes secs. Il faut donc veiller à consommer au moins une portion de chaque groupe au cours de la journée pour obtenir la ration protéinique nécessaire à son organisme.

Je vous vois venir me dire que tout ça est bien compliqué! Eh! Bien! Non! Bien au contraire! Car il est quasiment impossible de manquer de protéines dans un régime végétalien. En effet, chaque groupe d’aliments en contient plus ou moins. Il est donc très facile d’arriver à la ration protéinique requise en diversifiant toutes les autres sources de protéines (fruits oléagineux, levure de bière, germe de blé, …) en plus des légumineuses et céréales.

Si malgré ces explications, vous ne savez toujours pas quoi préparer, je vous invite à visiter les différentes recettes que j’ai réalisé rien que pour vous!

Une réponse à to “Mais où trouve t-on donc les protéines végétales?”

  • Chaussé:

    Bonjour
    je suis autodidacte et végétalien isolé car je ne luttais pas contre l’adversité.

    J’ai trouvé, depuis que j’ai Internet (2004) ,l’existance de trois plantes en tout pour l’apport protéinique des 8AAE, 100% végétal :
    Le Soja (Glycina max)
    Le Quinoa (Chenopodium quinoa)
    Le Chènevis (…, canabinacées)
    l’argument pour un monde sans élevage s’en trouve renforcé avec cette précision que je cherchais à affiner.
    3 plantes sur des millions de plantes nous apportent les protéines végétales qui remplace parfaitement les protéines animales (élevage et chasse), heureuse coïncidence naturelle.
    Pour la vitamine B12 les Anglo-saxons en enrichissent leurs produits, en france non, il nous faut nous suplémenter par comprimé ou empoule, alors les produits « français » … Sojasun, Biorg, etc.

Laisser un commentaire