La soupe d’anniversaire !

Je vois d’ores et déjà vos mines décomposées à la simple idée des algues entremêlées dans vos pieds, après avoir fait un beau plongeon dans la mer cristalline de vos dernières vacances !

Vous pourriez bien évidemment vous rassurer en imaginant que l’algue que je vous propose prend racine dans une source utilisée juste à cet effet ! Pourtant, il va bien falloir vous rendre à l’évidence… Cette source n’existe pas ! L’algue présentée ici vient tout droit de la mer. Certes elle est traitée, mais elle vient tout de même des fins fonds de l’océan ! Avant que vous ne décidiez définitivement de fermer cette page d’un simple clic, laissez-moi vous conter ses mille et une vertues ! J’espère ainsi vous faire changer l’image que vous en avez !

Les coréens utilisent généralement trois types d’algues : la miyeok, la gim et la parae. Chacune est cuisinée différemment.

L’algue gim est utilisée dans des préparations comme les gimbap, comprenez riz entouré d’algues ! La gim est similaire à l’algue nori que l’on retrouve dans la cuisine japonaise. Elle est aplatie, séchée et torréfiée avec de l’huile de sésame et du sel. Une fois terminée, elle ressemble à une fine feuille de papier vert foncée. Elle est alors découpée en carrés et mangée avec du riz. Autrement, la gim peut être également consommée en salade marinée à de la sauce de soja et de l’huile de sésame.

L’algue parae est l’algue la moins consommée puisqu’elle est considérée comme une algue locale. Cependant, elle est plus ou moins cuisinée de la même manière que la gim, excepté qu’elle a une texture beaucoup plus épaisse.

L’algue Miyeok est le seul type d’algues à pouvoir être consommé sous forme de soupe, d’où l’appellation de ce plat miyeokguk, signifiant la soupe de miyeok, généralement appelée « soupe d’algues ». Elle peut également être préparée en salade tout comme n’importe quel autre type d’algues. Enfin, la soupe dont on en fait peut être servie soit chaude soit froide ! La soupe froide se prénomme : miyeok-naengguk.

Pourquoi donc consommer une « soupe d’algues » le jour de son anniversaire ?

Parce que la « soupe d’algues » est traditionnellement consommée par les coréennes pendant la grossesse et après l’accouchement.

L’algue Miyeok est particulièrement riche en fer et en iode, deux éléments essentiels pour les femmes qui viennent de mettre au monde un enfant. La femme perdant beaucoup de sang lors de l’accouchement, il lui faut combler sa perte de fer pendant plusieurs semaines pour réajuster son taux. La « soupe d’algues », habituellement préparée par sa belle-mère, est donc consommée à cet effet pendant près d’un mois. Quant à l’iode, il est essentiel pour activer les hormones qui produiront la montée de lait pour le nouveau-né.

De ce fait, la « soupe d’algues » est également consommée le jour de son anniversaire pour rappeler le premier repas que la mère a transmis à son enfant par le biais de son lait. Ainsi, déguster un bol le jour de son anniversaire permet d’être en bonne santé tout au long de l’année !

La soupe d’anniversaire !

Temps de préparation : 1 heure


Ingrédients pour 4 personnes :

  • 15 g d’algues miyeok (Ottogi Seaweed)
  • 15 g d’ail écrasé
  • 30 ml de sauce Tamari
  • 10 ml d’huile de sésame
  • 15 g de miso coréen

Préparation :

  1. Tremper les algues dans de l’eau froide pendant 30 minutes.
  2. Une fois réhydratées, les couper à l’aide de ciseaux de manière à ce qu’elles n’atteignent pas plus de 4 cm de longueur. Egoutter les algues. Réserver.
  3. Mélanger l’ail écrasé à la sauce Tamari dans un ramequin. Réserver.
  4. Chauffer l’huile de sésame à feu doux dans une cocotte, ajouter les algues, puis mélanger à l’aide d’une spatule jusqu’à ce que les algues soient entièrement imprégnées d’huile.
  5. Ajouter le mélange ail/sauce Tamari, puis mélanger de nouveau très énergiquement de façon à ce que la préparation n’attache pas.
  6. Ajouter 1 litre d’eau, puis augmenter le feu. Ajouter le miso et mélanger jusqu’à ce qu’il se dissout.
  7. Laisser cuire à feu moyen pendant 40 minutes, puis baisser le feu et laisser mijoter encore une vingtaine de minutes.

  1. Servir dans des bols à soupe coréens.
  2. A déguster chaud accompagné d’un bol de riz violet !

Vous aimerez sans doute :