Archive pour la catégorie ‘Nattô’

Makis nattô

Réaliser des makis n’est pas d’une grande difficulté. Encore faut-il trouver les bons ingrédients pour les garnir ! Car à la longue, les légumes crus : carotte, concombre ou encore avocat… Il faut bien l’avouer… On peut très vite s’en lasser ! On pourrait bien-sûr innover. S’imprégner des différentes saveurs européennes pour leur apporter un petit goût familier. Mais pourrait-on encore les mettre au rang de makis ? Pas si sûr !

Je vous avais déjà présenté cet étrange aliment qu’est le nattô ! Pourtant, à ma plus grande déception, il est très peu recherché par nous autres, végétariens. Grave erreur ! Car il contient des nutriments indispensables à la bonne santé de notre corps. Et au delà de son aspect gluant et son goût fermenté, il peut très bien être apprécié accompagné de sauce soja et de moutarde à l’ancienne si vous n’appréciez pas le karashi. Enveloppé dans des bouchées de riz et des tronçons de feuille de nori, les fins connaisseurs reconnaîtront son goût si subtil, qui en font sa renommée lors du petit déjeuner japonais !

Et si vous n’habitez pas Paris, n’hésitez pas à en commander sur le site Nattô du dragon.

Makis nattô

Ingrédients pour 24 makis :

Pour le riz vinaigré :

  • 200 g de riz rond blanc de Camargue
  • 200 ml d’eau
  • 30 ml de vinaigre de riz (Lima)
  • 15 ml de sirop d’agave (Jean Hervé)
  • 2 g de sel

Pour la réalisation des makis :

  • 2 feuilles de nori séchées
  • 80 g de nattô
  • 10 ml de Shôyu
  • 20 ml de vinaigre de riz
  • 200 ml d’eau

Ustensile indispensable :

  • 1 natte de bambou

Préparation :

Pour le riz vinaigré :

Laver le riz à l’eau froide dans une passoire deux à trois fois  jusqu’à ce que l’eau devienne claire. Laisser poser pendant trente minutes. Verser le riz dans une casserole et couvrir d’eau, puis poser un couvercle par dessus de façon à ce que l’ensemble soit totalement hermétique. Porter à ébullition, puis laisser cuire une dizaine de minutes à feu doux. Ôter le couvercle et laisser reposer le riz pendant dix minutes. Lorsque le temps de pause est terminée, verser le riz dans un saladier pour qu’il refroidisse.

Pendant ce temps, chauffer le vinaigre, le sirop d’agave et le sel sans porter à ébullition, puis verser la préparation vinaigrée sur le riz en plusieurs fois, en mélangeant délicatement pour ne pas écraser les grains. Laisser reposer une heure.

Pour la réalisation des makis :

Verser le nattô dans un bol, ajouter le Shôyu et mélanger énergiquement à l’aide de baguettes pendant plusieurs minutes jusqu’à ce que le nattô devienne mousseux.

Dérouler la natte de bambou, puis déposer par dessus une demi-feuille de nori.

Diluer le vinaigre de riz dans l’eau, puis humidifier ses doigts dans ce mélange.

Prélever 50 g de riz vinaigré, puis l’étaler sur la feuille de nori, en faisant attention de bien laisser une bande de 2 cm sur le bord. Déposer du nattô au centre et ce sur toute la largeur du riz. Rouler délicatement la natte tout en maintenant la garniture jusqu’à ce que les bords de l’algue se touchent. Appuyer délicatement sur l’ensemble du rouleau afin que les bords se collent entre eux, puis dérouler la natte.

Humidifier la lame d’un couteau bien pointu, puis découper le rouleau en deux, puis chaque moitié en trois.

Recommencer l’opération trois fois.

Servir accompagné de lamelles de gingembre, de sauce soja et de wasabi.