Souvenirs d’enfance

Lorsque l’on évoque son enfance, on resonge très souvent aux délicieux desserts confectionnés par sa chère maman. Desserts indétrônables qui nous replongent dans une nostalgie telle que l’on aimerait être à nouveau un enfant. Les pommes cuites à peine sorties du four venant embaumer toute la cuisine et chatouiller les narines intriguées aux quatre coins de la maisonnée, voilà ce dont je me souviens le plus souvent.

Mais cette recette qui me tient tant à cœur ne me vient pas de ma chère maman. Non ! Elle provient de l’une de ses meilleures amies qui, comme elle, n’avait guère le temps de s’attarder aux fourneaux en semaine, mais voulait tout de même satisfaire les papilles gourmandes de ses chérubins.

Cette recette prend si peu de temps qu’en à peine une heure, elle peut déjà être entièrement engloutie. Mais ne vous y méprenez pas, ce n’est pas parce qu’elle sera terminée que l’on ne vous en redemandera pas !

Alors que se cache derrière cette recette si particulière ? Recette que j’ai adaptée au gré de mes souvenirs ? Beaucoup de moelleux dans un gâteau aux pommes fondantes et noix de coco avec un soupçon de raisins secs.

Et pourtant, lors de sa préparation, impossible de s’imaginer un tel gâteau tant les morceaux de pommes abondent dans la pâte. Le secret de la tenue réside bien grâce à ce même fruit qui, répandant son suc dans toute la pâte, apporte ce moelleux si irrésistible au gâteau.

Mieux vaut le déguster encore tiède accompagné d’une boule de glace vegan à la vanille. Un dessert tout en douceur, mais bien réconfortant en cette fin d’hiver !

Souvenirs d’enfance

Ingrédients pour 8 belles parts :

  • 125 g de farine intégrale de grand épeautre (Markal)
  • 5 g de poudre à lever
  • 150 ml de lait de soja calcium (Provamel)
  • 10 ml de vinaigre de cidre
  • 40 ml de sirop d’agave (Jean Hervé)
  • 10 ml d’extrait de vanille
  • 125 g de noix de coco râpée (Rapunzel)
  • 125 g de raisins secs sultanines (Rapunzel)
  • 2 grosses pommes Fuji

Préparation :

Mélanger la farine et la poudre à lever dans un grand saladier. Ajouter la noix de coco râpée et les raisins secs. Réserver.

Verser le lait de soja dans un verre doseur puis ajouter le vinaigre de cidre. Laisser reposer quelques minutes le temps que le lait caille. Ajouter le sirop d’agave et l’extrait de vanille. Réserver.

Couper les pommes en quartiers, les épépiner, les peler, puis les découper en petits dés. Réserver.

Verser les ingrédients humides sur les ingrédients secs, puis bien mélanger jusqu’à ce que la pâte soit bien homogène. Ajouter les petits dés de pommes et mélanger de nouveau jusqu’à homogénéisation.

Verser la pâte obtenue dans un moule à cake – préalablement recouvert de papier sulfurisé – en la répartissant de manière homogène sur toute la surface.

Enfourner pour une quarantaine de minutes en recouvrant le haut du moule de papier sulfurisé à mi-cuisson afin que le dessus ne brunisse pas trop vite.

Sortir du four et laisser refroidir sur la grille de cuisson.

Servir tiède accompagné d’une boule de glace vegan à la vanille.

11 réponses à to “Souvenirs d’enfance”

  • alex:

    J’approuve, je souscris et je pétitionne au sujet du premier paragraphe. Je dirais même, période électorale oblige, que je vote pour !!!
    « Quand j’étais petit » ma maman me faisait une tarte aux pommes à chaque anniversaire (tarte sublime évidemment) ; c’était le seul cadeau, mais le plus sublime que je n’ai jamais reçu (en tant qu’amoureux de la tarte au pomme, et aussi, un peu , de ma maman…).
    Cela dit cette recette me branche énormément (en tant qu’adulte autonome bla bla bla).
    Je ne peux pas la faire demain, car, justement, c’est tarte-aux-pommes et j’ai tous les trucs pour la faire si si si …
    Mais dimanche prochain, j’attaque le sujet (qui me semble techniquement à ma portée).
    Je dois juste retourner à la Biocoop, ça c’est encore la faute de Julie ;-)

    => Je plaide coupable ! Coupable de fournir des douceurs sucrées toutes aussi délicieuses les unes que les autres. Je sais Ô combien il est difficile de s’armer de patience lorsque j’utilise des produits venus de nulle part ou que l’on a tout simplement oublié d’acheter ! Mais Alex, l’attente sera d’autant meilleure que vous apprécierez à sa juste valeur ce délicieux moelleux, qui vous rappellera, j’en suis persuadée, de délicieux souvenirs partagés avec votre maman !

  • Il a l’air délicieux, et s’il rappelle ton enfance alors il l’est, forcément :-D
    Bizzz

  • A vrai dire, moi, je n’ai pas vraiment de dessert me rappelant l’enfance … Pas vraiment de recettes familiale non plus, de chose faite et refaite. Si ce n’est la tarte aux tomates que j’ai longtemps faite tous les vendredis soirs ou presque =)

    Du coup … et bien je partage volontiers ceux des autres ..!

  • Voilà un gâteau bien garni ! La consistance rappelle-t-elle celle d’un pudding anglais ?

    => Non du tout ! Il s’agit bien d’un moelleux ! On est bien loin du traditionnel pudding anglais !

  • ma mère n’a sans doute jamais préparé un dessert de sa vie, donc point de souvenir de ce genre, mais ton far-clafouti me semble être un concentré de fruits
    ( le raisin sec a IG de 65 comme la confiture pur sucre du commerce en passant, tu devrais leur préférer des abricots secs , IG = 35 )

    => Ce n’est ni un clafoutis ni un far, mais bien un moelleux ! Merci pour le petit rappel sur l’index glycémique des aliments Eve… Tu dois savoir que je connais bien – depuis fort longtemps maintenant – la teneur en glycémie de chaque aliment. Et même si les raisins secs ont un IG élevé (sans pour autant arriver au stade du sucre brut), ils ne provoquent pas le même pic glycémique que la confiture bourrée de sucre. D’autant plus qu’avec le reste des ingrédients à index glycémique bas, ils abaissent l’IG de manière significative et permettent à ce moelleux aux pommes fondantes et noix de coco de se classer parmi les aliments ayant un IG moyen de l’ordre de 50.

  • c’est effectivement exactement le gâteau de ma grand-mère !!

  • Mes souvenirs d’enfance me rappellent surtout la délicieuse tarte aux pommes de ma maman. Elle était toute simple, avec de la compote en fond de tarte, sans oeuf, et elle est restée ma préférée. Mais j’aime tous les gâteaux aux pommes et celui-ci me fait très envie aussi. Il a l’air tout léger, le goût des pommes doit être bien présent.
    Bon dimanche. Bises.

  • Tu sais comme j’aime les gâteaux aux pommes, il se trouve que j’adore la noix de coco… alors je ne vais pas tarder à faire cette recette ! Le cheesecake au lucuma attendra un peu… (c’est trop dur de choisir entre tes recettes ^^)

  • Tu décris avec tellement de coeur les souvenirs gourmands de ce gâteau aux pommes qu’on a qu’une envie, c’est de le tester! Il est étonnant ce gâteau avec le vinaigre! Je me le garde sous le coude!

  • syl:

    Je découvre ton blog, c’est une bien belle recette…

  • I’m digging that densely packed arrangement of goodies in there- Looks like a fruitcake, only better!

Laisser un commentaire